• Liste de diffusion

Actualités

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

Actualités

Archives du mois de 11 2010

Communiqué du 18 novembre 2010 - Situation des exilés à Téteghem

22 novembre 2010 -

Les associations humanitaires de la région dunkerquoise dont les bénévoles interviennent chaque jour auprès des personnes migrantes de passage sur le territoire de la communauté urbaine de Dunkerque en appellent tant aux autorités d’Etat qu’aux autorités locales.

Tout recours à la force publique pour démanteler les camps de fortune établis par les personnes migrantes, en particulier sur le territoire de la commune de Téteghem, serait inhumain, provoquerait des souffrances encore plus grandes que celles que ces personnes vivent actuellement et serait totalement inefficace par rapport aux problèmes posés par ces campements de fortune.

Elles rappellent que l’augmentation importante des campements sur Téteghem est une conséquence directe du démantèlement opéré il y a quelques mois par les forces de police sur le territoire de la commune de Loon Plage.

Tout démantèlement augmente de façon catastrophique, pour les personnes migrantes et en particulier pour les familles et les enfants qui s’y trouvent, la précarité de leur vie quotidienne. En ne faisant que les disperser, il n’aurait pour conséquence que d’augmenter la gravité des problèmes de survie et de santé que ces personnes connaissent.

Les associations humanitaires demandent :

  • qu’il n’y ait, au moins pendant la période hivernale qui commence dès maintenant, aucune destruction de camp, de la même façon que les pouvoirs publics ne procèdent pas pendant la même période à des expulsions de leur logement decitoyens en précarité.
  • qu’en tout état de cause, le matériel qu’elles ont réuni grâce aux dons d’autres citoyens et au financement accordé par les collectivités locales soit respecté et non détruit,
  • que des solutions soient apportées pour assurer l’hygiène collective (poubelles ramassées) ainsi que l’hygiène personnelle (accès à des douches),
  • que les familles avec enfant puissent sans restriction bénéficier de l’hébergement d’urgence mis en place dans le cadre du 115.
  • qu’il y ait une négociation avec chacune des communes concernées pour mettre en place des solutions de replis en cas de froid d’extrême rigueur (tente chauffée ou abri en dur provisoire)
  • que les personnes qui demanderaient l’asile ne soient pas immédiatement rejetées dans des solutions de logement et de survie encore pires que celles qu’elles ont connu avant cette demande.
  • que toutes les autorités concernées se mettent réellement autour d’une même table avec les associations pour construire les solutions humainement acceptables à la situation connue.

Les associations réaffirment que d’expérience, la plus grande partie des citoyens des communes directement concernées, malgré les difficultés qu’ils peuvent rencontrer, ont le réflexe de la solidarité humaine et les aident dans leur travail humanitaire.

Elles ne veulent plus entendre ce que vient de leur dire l’un des habitants de ces abris précaires : « Ici, je meurs tous les jours de mort lente. Si je retourne dans mon pays, au moins, ma mort sera plus rapide. »

Signataires : SALAM, Terre d’errance, Le Secours catholique, Le collectif humanitaire de Téteghem, Emmaüs, Le M.R.A.P., La Ligue des droits de l’homme, A.C.C., minorités visibles, Médecins du monde, Le Carrefour des solidarités

Disparition d’un Afghan

14 novembre 2010 -

Bachir n’a plus donné de ses nouvelles à sa famille depuis le 23 avril 2006, date à laquelle il se trouvait à Calais.

Il a 24 ans et vient de LOGAR.

Son frère est venu d’Afghanistan pour essayer de le retrouver.

Merci de diffuser au maximum cet appel.

Pour toutes infos : contact@associationsalam.org

Merci à l’avance.

SALAM Nord/Pas-de-Calais

Sangatte, huit ans après

7 novembre 2010 -
  • 5 novembre 2002 : destruction du camp de Sangatte
  • 22 septembre 2009 : destruction de la "jungle" des Afghans
  • 21 octobre 2009 : premier charter pour l’Afghanistan
  • 15 décembre 2009 : second charter pour l’Afghanistan

Triste liste dans le berceau des droits de l’homme...

SALAM a lancé hier au soir une rencontre proposée aux calaisiens et aux autres bénévoles sur le lieu de distribution des repas. Les sympathisants étaient venus nombreux, également de Bailleul, Bruxelles, Rotterdam...

La musique était au rendez vous et ce fut un réel plaisir de voir nos amis migrants danser ensemble sur des musiques soudanaises, arabes, afghanes...Pas de frontières pour la musique !

Puis la fête terminée ils sont repartis dans le noir, sous la pluie vers
leurs misérables abris de fortune. Car depuis 8 ans, malheureusement rien n’a changé pour eux. Toujours pas de lieu d’accueil, des chasses à l’homme quasi quotidiennes, la destruction des squats...

Mais SALAM est toujours là, les bénévoles venant de plus en plus nombreux de France mais également d’autres pays européens. Des réseaux de solidarité se sont tissés et permettent de continuer le
combat.

Les nombreuses interventions de SALAM dans les lycées, universités, les débats après projection de films se sont multipliés et ont porté leurs fruits.

Alors, oui, tout le temps qu’il y aura des migrants dans le Nord-Pas-de-Calais, il y aura SALAM.

Et ils sont toujours là, même si tout est fait pour leur ôter leur identité, bafouer leur dignité d’homme.
SALAM reste à leurs côtés.
Le combat continue.

SALAM, Welcome et le musée de musique mécanique de Dollon

7 novembre 2010 -

C’est dans la Sarthe qu’une bénévole de SALAM a dans un premier temps rencontré de jeunes collégiens qui se sont montrés très intéressés par l’action de l’association et le quotidien des migrants.

Puis, dans une ambiance et un décor très particuliers, a eu lieu le débat qui suivait la projection de Welcome dans le petit bourg de Dollon le 22 octobre, au sein du musée.

Si vous passez par là, n’hésitez pas à visiter ce musée où vous découvrirez des instruments de musique mécanique, des boîtes à musique... (Site)

Un merci tout particulier à Jocelyne, Elisabeth et à tous ceux qui ont collaboré à la réussite de cette soirée.

Communiqué - Huit années de Sous-France

1er novembre 2010 -

Fin septembre : les médias se bousculent à Calais pour faire un bilan du coup médiatique de M. Besson, un an après. Les chiffres sont formels, il y a moins de migrants.
Qu’explique cette baisse des effectifs ?
… Un éparpillement des migrants dans tout le Nord, sur le littoral, comme dans les terres.
… Un effet de mode pour les pays du Nord, notamment la Suède, où les Afghans seraient mieux accueillis.
… Une répression accentuée les jours précédant la fameuse date anniversaire du démantèlement de la « jungle »…
Toutes les excuses sont bonnes, mais celle de la réussite d’une politique menée par le Ministère de l’Immigration, NON !

Rappelons qu’il y a moins de migrants. C’est-à-dire qu’ils sont toujours là, et ce, malgré les dires du Ministre de l’Intérieur en 2002, Nicolas Sarkozy, qui prétendait résoudre le problème en fermant le
centre de Croix-Rouge de Sangatte.

Ces deux événements médiatiques montrent bien qu’il est inutile de traiter la problématique calaisienne et de manière globale du littoral nord comme un phénomène local. Ces coups d’épée dans l’eau n’ont
eu pour seuls effets que la précarisation accentuée d’êtres humains et la satisfaction d’un électorat d’extrême droite.

D’ailleurs notons que des actes de violence à caractère raciste, jusque là quasi-inexistants, ont secoué l’actualité ce mois d’octobre. Autres conséquences de la politique menée par nos dirigeants ?

On entend parler souvent des migrants, mais on ne les connaît pas. Cette ignorance pousse à l’ignominie. Pour poursuivre notre action de mobilisation et de sensibilisation, nous invitons la population et la presse à se joindre à nous, lors de la distribution du repas du samedi 6 novembre 2010, à 18h30. En ce moment symbolique, vous pourrez mieux connaître les migrants, mais aussi les bénévoles de SALAM.
Des réponses pourront être apportées aux questions.

Nous vous attendons nombreux.
Calais, le 1 novembre 2010,
Association SALAM Nord/Pas-de-Calais

Pour voir notre dossier de presse, cliquez ici



Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image