• Liste de diffusion

Actualités

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

Actualités

Archives du mois de 11 2013

Couleurs du Monde à Saint-Pol-sur-Mer

25 novembre 2013 -

SALAM Dunkerque participera samedi 30 novembre à l’opération Couleurs du Monde à Saint-Pol-sur-Mer.

C’est une manifestation qui a lieu régulièrement, une présentation au public d’associations qui travaillent en lien avec des pays lointains : Maghreb, Afrique noire, Comores… Il y a des danses, des chants, des ventes de boissons et de nourritures, spécialités de ces pays.

L’artiste Bie Michels à l’exposition Les Grands Magasins

25 novembre 2013 -

Depuis deux mois, Bie Michels, artiste belge accueillie à la Plate-Forme de Dunkerque dans le cadre de Dunkerque 2013, nous a accompagnés sur le camp de Grande-Synthe pour les repas du lundi.

Son projet ? « Primauté de mots - Aucun mot », un projet transfrontalier et international d’art.

Le but est de rassembler des artistes des ports de sept pays européens, notamment des ports de Hastings (Royaume-Uni) et Dunkerque (France).

Photos, films seront exposés lors de l’exposition : Les Grands Magasins, le samedi 30 novembre 2013 à 11h00, 1 place République à Dunkerque.

Rendez vous à la Plate-Forme à 10h00 pour le lancement de l’évènement.

L’exposition sera visible du 3 au 15 décembre 2013 du mardi au dimanche 14h30 - 18h30 (entrée libre).

La Plate Forme 67/69, rue Henri Terquem 59140 Dunkerque (03 28 58 25 66, plateforme.ass@numericable.fr)

Le projet FACE

25 novembre 2013 -

Bien évidemment cela peut paraître parfois théorique mais il ne faut pas négliger les aspects sociaux et la reconnaissance officielle de nos amis migrants par l’association FACE reconnue nationalement et aidée par les collectivités territoriales comme la Région, le Département et Cap Calaisis !

C’est aussi un moyen de recenser les problèmes tels la demande d’asile aussi désuète qu’inadaptée, le non droit au travail durant la demande d’asile, les frais fiscaux divers, etc. et de demander à FACE de relayer ces observations au plus haut-niveau.

Nous avons sollicité la réalisation de flyer d’information, des réunions plénières avec nos amis migrants ainsi que la présence des représentants de FACE dans les lieux stratégiques tels la poste, la gare SNCF, le lieu de distribution, la Pass…

Le même projet sera proposé sur le territoire dunkerquois.

Objectifs

  • Lutter contre l’isolement et l’exclusion des personnes en situation de précarité,
  • Faciliter l’intégration sociale des plus fragilisés et notamment des primo-arrivants,
  • Favoriser une meilleure intégration sociale et professionnelle des primo-arrivants.

Activités à mettre en œuvre

Action 1

Élaboration d’un guide pratique d’information à destination des primo-arrivants : étude des besoins des primo-arrivants, co-construction des outils avec les bénéficiaires et parties prenantes (CCAS, OFII, CPAM, CAF, etc.), vulgarisation des informations, publication du guide.

Action 2

Accueil et information des populations primo-arrivantes dans les clubs FACE et points de services aux particuliers (médiation entrante) : appui aux démarches administratives, orientation vers les services administratifs concernés, etc.

Action 3

Information et accompagnement des populations primo-arrivantes au sein des structures d’accueil (médiation sortante) : prise de contact, entretiens individuels, accompagnement dans les démarches administratives.

Action 4

Animations sociales au profit des primo-arrivants : rencontres avec les acteurs sociaux, journées de formations sur les thématiques de l’éducation budgétaire, etc.

Retour sur la semaine de la solidarité internationale

25 novembre 2013 -

Espace Fort a profité de la semaine de la solidarité internationale pour
organiser une exposition à la quelle SALAM a été conviée.

Ferri et Sabrina ont admirablement bien joué les hôtesses pour
renseigner les différents publics très attentifs à la découverte de la
vie de nos amis migrants.

Gageons que la multiplication de telles actions contribuera à
l’épanouissement des rapports humains reléguant aux oubliettes la peur
de l’autre liée à la différence et l’ignorance.

La distribution des bâches a été appréciée !

25 novembre 2013 -

Nos amis migrants ont fortement apprécié la distribution de bâches après
le repas !

Grâce au don conséquent d’une bénévole tous nos amis migrants ont pu
profiter de cette distribution.

Nous lui adressons tous les sourires de nos amis ce soir pour la remercier !

SALAM se mobilise pour que les migrants puissent garder les pieds au chaud

25 novembre 2013 - La Voix du Nord - Marie Bourey

L’équipe de SALAM Dunkerque lance, pour l’hiver qui commence, l’opération « Pieds au chaud ». Les bénévoles l’ont démarrée jeudi 21 novembre en tenant la buvette du thé dansant au Palais du Littoral de Grande Synthe. Bilan de l’opération : un bénéfice bien sympathique et une page dans l’édition de Dunkerque de la Voix du Nord de ce lundi 25 novembre. On pourra aussi se reporter à leur site internet : http://www.lavoixdunord.fr/region/dunkerque-salam-se-mobilise-pour-que-les-migrants-ia17b47588n1721144.

Soutenons, aidons, luttons, agissons pour les migrants. C’est la signification de SALAM. Bien connue dans le Calaisis, l’association, qui compte une antenne à Dunkerque, est moins connue sur notre littoral. Et pour cause, peu s’imaginent qu’à quelques kilomètres de chez eux, ils sont plusieurs centaines à s’entasser dans des camps de fortune…

Les bénévoles de SALAM

Ces migrants, dont l’objectif ultime est de rejoindre la Grande-Bretagne où les conditions d’accueil sont, semble-t-il, meilleures, peuvent rester plusieurs mois sur le littoral avant d’arriver à destination. « Nous avons peu de moyens, mais énormément de demandes. Dans le Dunkerquois, on intervient sur deux camps qui comptent entre 50 et 100 migrants. On les nourrit, on leur apporte des vêtements, des couvertures. », explique Sylvie Cousin, ancienne assistante sociale, désormais volontaire de l’association.

C’est pourquoi l’antenne dunkerquoise de SALAM, présidée par Françoise Lavoisier, a mis en place l’opération Pieds au chaud. Une opération qui porte parfaitement son nom. « La plus grosse problématique, ce sont les chaussures. Certains réfugiés marchent des dizaines de kilomètres par jour pour rejoindre Calais et revenir s’ils ne parviennent pas à franchir la Manche », poursuit celle qui a rejoint SALAM il y a cinq ans.

Afin de faire connaître l’opération Pieds au chaud dans l’arrondissement, l’association créée en 2002 suite au démantèlement du camp de Sangatte, a été invitée par la municipalité de Grande-Synthe à assurer le service et la buvette lors d’un thé dansant au Palais du littoral, jeudi dernier. « Nous sommes ravis que le maire de Grande-Synthe nous offre cette opportunité. Le but est de récolter un peu d’argent pour financer les besoins quotidiens de l’association. » D’autant que le camion qui sert à la fois à la distribution et au transport menace de rendre l’âme…

Depuis la création de l’association il y a un peu plus de dix ans maintenant, le nombre de migrants n’a cessé d’augmenter. « Entre les conflits, les dictatures et la misère croissante, tous ont le rêve d’une vie meilleure », témoigne Sylvie, qui presque chaque jour, rend visite aux migrants. « Ces jeunes pourraient être nos enfants, ils n’ont rien de vraiment différent des nôtres, si ce n’est leur culture et l’état dans lequel ils se trouvent bien malgré eux. »

Pour cette bénévole au grand cœur, le déclic est venu en visionnant le film Welcome. Elle a donc rejoint SALAM où l’on trouve aussi bien des étudiants que des retraités. Charlotte, la vingtaine, a ainsi rejoint les rangs il y a un an. « Je devais faire un stage en prépa assistante sociale. Je suis venue et je suis restée. Cela apporte énormément au niveau humain. C’est important de savoir qu’on peut faire quelque chose. Au début, c’est difficile de voir ça, mais il faut savoir prendre du recul. »

Afin de venir en aide aux migrants qui affluent notamment de Syrie pour fuir la guerre civile, les bénévoles se relaient. Certains passent des dizaines d’heure dans les camps de fortune comme à Grande-Synthe, d’autres ne viennent qu’une ou deux heures, faute de temps, mais toutes les bonnes volontés sont les bienvenues.

Les migrants

Comment aider SALAM ?

Outre les moyens humains et les dons financiers qui ouvrent droit à crédit d’impôts pour les personnes imposables, l’association est toujours à la recherche de biens matériels.

Ainsi, afin de venir en aide aux migrants, il est possible de déposer au siège de l’association des vêtements, des couvertures, bâches plastifiées, tentes, mais également des denrées alimentaires non périssables. Les migrants étant pour grande majorité de jeunes hommes, les volontaires recherchent particulièrement des vêtements masculins (jeans, blousons, pull-over…), mais aussi de bonnes chaussures, neuves ou en bon état, et des accessoires.

Afin de se faire connaître, l’association disposera également d’un stand lors de la quatrième édition de Couleurs du monde, organisé par l’association Imani, le 30 novembre, à Saint-Pol-sur-Mer.

Les dons peuvent être déposés les mardi, jeudi et samedi matin au local de l’association, salle Guérin, derrière l’église Saint-Jacques.

Renseignements : antenne de SALAM Dunkerque : 71, rue Alphonse Daudet, 59760 Grande-Synthe.

La semaine de la solidarité internationale

18 novembre 2013 -

À l’occasion de la semaine de la solidarité internationale, SALAM interviendra à l’Espace Fort de Calais :
- le mercredi matin et après-midi, en direction des enfants,
- le jeudi après-midi pour les scolaires et adultes,
- le vendredi matin et après-midi pour les scolaires et adultes.

La clôture se fera autour d’un pot de l’amitié le vendredi 22 novembre vers 17h30.

N’hésitez pas à nous contacter pour les interventions (notre expo y est présente).

La semaine de la solidarité internationale à l'Espace Fort



Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image