• Liste de diffusion

Actualités

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

Actualités

Archives du mois de 06 2016

Salam alerte les autorités.

17 juin 2016 -

Les choses vont dans le bon sens.
Le mouvement citoyen contribue à les faire évoluer. L’Etat prend une part de responsabilité (ouverture du CAP* à Calais, des CAO**, prise en charge du Camp de la Linière à Grande-Synthe...)

Mais les associations ne sont pas là de prendre leur retraite, à l’image des revendications que pose encore Salam :

Courrier de notre président, Jean-Claude Lenoir, à propos des multiples textes qui paraissent ces jours-ci sur la situation des mineurs non accompagnés, victimes de violences :

"suite à la multiplicité des articles ou documents actuellement transmis par mails ou par médias interposés je trouve la situation inacceptable

bien évidemment pour l’ensemble des migrants

mais aussi pour nous !

et

au risque de me répéter si des personnes y compris journalistes ou sociologues peuvent affirmer de tels faits avérés alors ILS DOIVENT en informer le parquet voire déposer une plainte ....

je pense de notre devoir de leur faire savoir"

...et courrier à Mme Cécile Guilhem, DGES, à propos de l’éventuelle réadmission en Norvège de migrants, partis en CAO, qui ont eu leurs empreintes digitales prises là bas...

" ...le mouvement associatif s’est engagé pour la réussite de cette action persuadée de son grand intérêt

nous avons besoin de réactivité forte lorsque le système semble brutalement risquer de s’enrayer par manque de confiance des migrants et des associatifs

persuadé que vous comprendrez le sens de cette alerte ,
je vous prie d’agréer , madame, l’expression de mes meilleures salutations"

Nous restons vigilants.

* CAP : Centre d’Accueil Provisoire (centre d’hébergement financé par l’Etat).
** CAO : Centre d’Accueil et d’Orientation (Centres de répit répartis dans toute la France, pour se reposer et réfléchir à une éventuelle demande d’asile).

La Newsletter du mois de mai est parue.

9 juin 2016 -
PDF - 1.4 Mo

Un Anglais qui écrit une chanson en français...

3 juin 2016 -

Reportez-vous à la rubrique : "On a lu, on a vu... (et on a entendu ?)"

L’Etat s’engage enfin pour le camp de migrants de Grande-Synthe.

3 juin 2016 -

Vingt minutes de rencontre entre M. Cazeneuve, Mme Cosse et les représentants des associations sur le camp de GRANDE-SYNTHE, lundi 30 mai après-midi.

Les associatifs ont été unanimes pour déclarer que ce camp, certes infiniment plus confortable que le champ de boue du Basroch qu’il a remplacé, restait un camp de migrants aux conditions de vie indignes.

Ils ont demandé unanimement aussi que ce camp ne soit cependant pas démantelé dans l’immédiat. Salam a demandé la construction d’un centre d’hébergement dans l’esprit du CAP de Calais. MDM s’est inquiété des migrants qui vont arriver dans les semaines et mois qui viennent.

M. Cazeneuve a répondu qu’il n’y a pas d’envahissement de la France par les migrants, que ce n’est pas une situation qu’on ne peut pas maîtriser et qu’il faut donc arriver à accueillir tous ceux qui ont droit au statut de réfugiés.
ll a dit que le camp ne serait pas détruit tant que l’accueil de tous ne serait pas assuré, tant qu’il y aurait des gens qui auraient besoin d’appui.
"Nous ne sommes pas venus détruire ce que nous sommes venus financer."

Ensuite, les officiels se sont rendu à la mairie où une convention a été signée entre l’Etat, la municipalité et l’association l’AFEJI qui est chargée désormais de la gestion du camp.
C’est la première fois que l’Etat accepte de reconnaître l’existence des migrants dans le secteur de Dunkerque et de participer financièrement à leur prise en charge. C’est un pas en avant qu’il faut saluer...



Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image