• Liste de diffusion

Actualités

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

Actualités

Archives du mois de 12 2017

Communiqué de presse Salam, 10 décembre 2017.

10 décembre 2017 -

l’Association SALAM souhaite faire part de son étonnement, en fait de sa vive indignation.

En effet, le froid s’installe légitimement en cette période hivernale.

Ce week-end, le gel a précédé la neige avant qu’une tempête d’un rare intensité s’abatte sur le Calaisis.

Un vent si violent qu’un ferry a été violemment poussé sur un banc de sable alors qu’il était dans le port relativement abrité.

Ces conditions climatiques aussi exceptionnelles qu’insupportables pour les sans abri et les migrants ne semblent pas suffisantes pour les autorités qui n’ont pas activé le plan grand froid.

l’Association SALAM appelle donc les autorités à faire preuve d’humanité !

La baïonnette intelligente...

10 décembre 2017 -

On se demande souvent dans quelle mesure les forces de l’ordre (gendarmes, CRS...) ont le droit, la possibilité, de refuser d’obéir à un ordre manifestement contraire à la loi...

Un article du "Nouvel Obs" pose clairement les bases du problème.

https://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-nos-vies-connectees/20090925.RUE2676/refuser-un-ordre-illegal-devoir-un-peu-oublie-des-policiers.html

Touche pas à mon sac !

6 décembre 2017 -

Enfin les choses se réalisent.
Nous avons réuni un millier de duvets pour les deux sites.

Lundi 27 novembre, l’équipe de Salam Grande-Synthe a marqué 68 duvets des noms et adresses de ceux qui prennent le risque de l’amende de 68 euros.

Le lendemain, les associations calaisiennes ont marqué au pochoir les autres duvets destinés à l’opération.

La distribution devant la presse a eu lieu mercredi 6 décembre après-midi dans le calme.

Un contrat a été proposé à chaque exilé qui recevait un duvet et une bâche : contrat à signer, sous une tonnelle, entre le prêteur (individu ou associations) et celui qui reçoit.

Rappel du principe :
Un citoyen responsable solidaire soutient un réfugié : il lui prête son sac de couchage (ou son duvet) ; on écrit dessus au feutre indélébile son nom et son adresse.
L’idée était d’impliquer d’autres citoyens que les bénévoles des associations dans le soutien aux réfugiés, de le faire savoir, et de porter plainte en cas de confiscation par la police pour destruction.
Mais, devant le risque de se voir mettre un PV de 68 euros pour avoir laissé traîner des « ordures » (un duvet trempé par exemple, avec mon nom et mon adresse dessus), les deux tiers des engagés se sont retirés et l’idée est née de mettre les logos de plusieurs associations à la place du nom des gens.

(L’opération avait été lancée le 29 août, depuis le mouvement citoyen lancé par le « Collectif Wallon » de nos amis Belges.)

Le premier article, tant attendu, est paru le soir-même, dans la version en ligne du journal "Le Monde" :

http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/12/06/au-petit-matin-a-calais-les-biens-des-migrants-detruits_5225547_1654200.html?xtor=RSS-3208

Ne manquez pas le lien au milieu vers l’article : "Gérard Collomb met la pression aux préfets sur l’immigration irrégulière."

MSF et les mineurs non accompagnés. Extrait de la Newsletter de novembre de MSF.

4 décembre 2017 -

Sur le territoire français, l’aide sociale à l’enfance a l’obligation de protéger les mineurs non accompagnés au titre de l’enfance en danger. Mais aujourd’hui, les jeunes migrants se déclarant mineurs non-accompagnés ne sont pas pris en charge partout, comme ils devraient l’être, et on constate de grosses différences selon le département où se trouve le mineur. À Paris, le dispositif est saturé et défaillant, et certains mineurs se retrouvent à la rue.
C’est la raison pour laquelle MSF ouvrira le 5 décembre à Pantin un centre d’accueil et d’orientation médical et administratif destiné à leur venir en aide.
Ce centre de jour accueillera des jeunes déboutés de leur demande de reconnaissance de minorité, des jeunes en transit mais aussi des jeunes primo arrivant. Tous sont référés vers la structure grâce aux maraudes de nos associations partenaires. Le centre leur proposera un accompagnement juridique, médical, psychologique ainsi que des activités sociales.
Tout ce travail est soutenu par les associations ADJIE, Safe Passage, COMED, La Chorba, les avocats du barreau de Paris et de Seine Saint-Denis.



Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image