Actualités

Soutenons, aidons, luttons, agissons
pour les migrants et les pays en difficulté

Actualités

Un autre mot du président.

14 janvier 2022 -

Nous prétendons souvent que nos Amis Migrants se retrouvent dans une situation de précarité sensiblement proche de celle des années 2000.

Une preuve supplémentaire : l’absence de PLAN GRAND FROID en cette semaine de température négative !

et si des élus réagissaient dans notre belle République !

Jean-Claude Lenoir

Un mot du président, après l’évacuation d’hier en plein hiver.

14 janvier 2022 -

Nous les savions INSENSIBLES à la cause de nos Amis Migrants

on les sait désormais INSENSIBLES au froid

ainsi la veille de la nuit la plus froide , sur GRANDE SYNTHE les autorités ont confisqué notamment

bâches , tentes, couvertures et sacs de couchage.... et ceci sans levée de boucliers d’un quelconque élu !

Jean-Claude Lenoir

Un mot du président : Actualité : LA HONTE !

7 janvier 2022 -

Allez comprendre !

Hier sur GRANDE SYNTHE et CALAIS , les autorités chassaient les Migrants des camps pour confisquer leurs tentes et leurs bâches et, à Calais, les contraignaient à monter dans les bus pour les "mettre à l’abri".

Ces personnes seront rapidement de retour sur Calais !

Aujourd’hui, encore à Calais,19 personnes dont des familles et de jeunes enfants
souhaitaient une mise à l’abri .

Les associatifs les ont donc invités à rejoindre le lieu de départ des
bus, rue des Huttes .

Mais voilà ..............

il n’y avait plus de places !

d’ailleurs de simples minibus avaient été mis en place.

Décidément, une politique bien absurde :

obliger de partir ceux qui ne le veulent pas,

n’offrir aucune solution aux volontaires pour le départ.

Allez comprendre !

et le local "Plan Grand Froid", toujours inutilisé me direz vous !

eh oui , cela serait trop simple et logique !

le bons sens des gens de terrain a depuis longtemps disparu des autorités.

Que vous soyez puissants ou misérables

Les autorités vous présumeront différemment sensibles au froid .

Jean de la Fontaine est toujours tristement d’actualité !

Jean-Claude Lenoir

Le mot du président après une nouvelle évacuation brutale cet après-midi..

2 janvier 2022 -

LE MOT DU PRESIDENT :

A l’approche de la prochaine présidentielle, les partis extrémistes se frottent les mains de tels coups de pouce des autorités

Les autorités dérapent...
Avec un goût de règlement de compte
Les autorités ont encore démantelé le même campement de Marck
Harcèlement , violence, humiliation... et désormais esprit revanchard !
Les autorités sombrent salissant notre démocratie
Jusqu’où iront ils ?
Notre belle République ne mérite pas ces infamies

Jean-Claude Lenoir

Cet après-midi, à nouveau une évacuation très brutale à Marck, après celle de jeudi.

Plus de 100 CRS.
Aucun interprète.
Plusieurs vagues de refoulement, très brutales, qui séparent les exilés de leurs tentes, et permettent donc l’enlèvement du matériel.
Tout sera ramassé par l’équipe de nettoyage.
Révolte et gazage à nouveau, comme jeudi.
L’équipe HRO est aussi repoussée brutalement.

15 h 10 : longue discussion du HRO avec un homme en civil :
L’ampleur de l’opération est justifiée par les événements de jeudi matin et les nombreux blessés parmi les CRS.
Il dit qu’il a prévenu les exilés, 20mn avant, de partir avec leur matériel,
Mais il reconnaît que l’annonce a été fait en français et n’a pas l’air de comprendre pourquoi il aurait fallu un interprète.
Il ne voit pas non plus pourquoi les exilés pensaient que laisser leurs tentes au même endroit que ce qu’ils font depuis un mois allaient leur faire éviter aujourd’hui aussi qu’elles soient enlevées...

Evacuation musclée ce matin à Calais, le mot du président.

31 décembre 2021 -

Ce matin à Calais, le convoi des forces de l’ordre était plus nombreux que d’habitude
et le fourgon de nettoyage, qui ramasse les tentes, était plus gros que d’habitude.

Le convoi est entré sur le terrain de Marck par un côté inhabituel.
Les exilés sont repoussés alors qu’ils ramassent leurs affaires, les tentes sont ramassées.
Les exilés se rebiffent car depuis le protocole Leschi, ceux qui sont à côté de leurs tentes peuvent, officiellement, les récupérer.
Les gazeuses entrent en action.
Les exilés ripostent à coups de pierres.
On entend deux coups de feu.
Les gazage ont lieu sur le camp , mais du côté des habitations aussi.

On retrouve ensuite par terre de nombreuses cartouches de gaz lacrymogènes et une balle de LBD.

LE MOT DU PRESIDENT :

Une fois de plus les forces de l’ordre ont agi d une façon non proportionnée à la situation

On préférait les jeux plutôt stupides des agents " plan vigipirate " à la triste réalité offerte ce matin sur ce même terrain là où les mêmes fonctionnaires de police ´n avaient pas levé le moindre petit doigt pour aider leurs collègues

Les vieux démons ne sont décidément jamais très loin
Quelle tristesse !
C’est vrai que le jour de Noël est passé, alors tout est de nouveau permis
Quelle tristesse...

Jean-Claude Lenoir.

Association Loi 1901, parution au J.O. du 31 mai 2003 | Mentions légales | Webdesign & réalisation : Le Sens de Votre Image